Economies d’énergie. Des résultats encourageants sur les chaufferies

131025 Gradients économies d'énergie

L’action 1 de l’Agenda 21 consiste à « Réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments communaux » et est déclinée en plusieurs missions fixées aux services de la ville notamment l’action 1g.: « Etablir un programme pluriannuel de modernisation des systèmes de chauffage ».Un groupe spécifique aux économies de flux au sein des services de la ville  (économies d’eau et d’énergie) a été mis en place dès 2010 dans cet objectif et une économe de flux recrutée à la faveur d’un départ en retraite et d’une redéfinition des missions des services (2013). Les premiers bilans réels offrant un recul sur une ou plusieurs saisons de chauffe donnent leurs enseignements. Par exemple le changement de la chaudière du CLSH a permis une réduction de la consommation de gaz de 35% (2 163 € d’économie l’année dernière) et l’achat de la chaudière est amorti en à peine 3 ans. Compte tenu du coût d’une chaudière d’un bâtiment public, les investissements nécessaires aux économies d’énergie doivent être étalés dans le temps. Une première proposition de renouvellement des systèmes de chauffage sur une période de 5 ans a été réalisée par le responsable du service bâtiments et l’économe de flux. Le retour sur investissement est évalué entre 5 et 18 ans suivant les cas.

 

Les commentaires et pings sont clos.