24 km2 et un relief façonné par les cours d’eau

Ancienne porte de Carhaix ou de l'Hôpital © Ville de Pontivy - Cliché François Talairach

Ancienne porte de Carhaix ou de l’Hôpital © Ville de Pontivy – Cliché François Talairach

p

Ancienne cité castrale, Pontivy s’étendait autrefois sur quelques hectares de part et d’autre du Blavet. Assez curieusement son territoire se prolongeait alors d’environ cinq kilomètres vers le sud, sur la rive gauche du Blavet.

En bordure du Blavet, la porte de l’Hôpital, située dans le prolongement d’un pont aujourd’hui disparu, signale encore l’entrée du vieux quartier de Tréleau autrefois quartier des moulins et des tanneries.

En 1805, Pontivy s’agrandit aux dépends des communes de Stival, Neulliac et Noyal-Pontivy, avant de perdre à son tour une partie de son territoire au profit des communes du Sourn et de Saint-Thuriau, en 1869 et 1872.

 

 

Le Blavet au pont du Quartier© Ville de Pontivy

Le Blavet au pont du
Quartier© Ville de
Pontivy

 

Les cours d’eau ont durablement façonné le relief et le paysage. Vallées, collines et plateaux s’étagent de 48 à 192 mètres d’altitude offrant des points de vue d’une grande diversité.

La vallée du Blavet qui serpente de Stival à Signan sur six à sept kilomètres entre deux fronts de collines constitue la composante majeure du paysage.

 

 

 

p

 

Vallon de Sainte Tréphine © Ville de Pontivy - Cliché François Talairach

Vallon de Sainte Tréphine © Ville de Pontivy – Cliché François Talairach

p
Pontivy présente un aspect verdoyant et arboré. 40% du territoire sont des terres agricoles, 10% des espaces naturels : prairies, landes (Kerficel), bois (Stival, Talhouët). Les talus et les chemins du bocage ancien ont le plus souvent été préservé

La nature garde également toute sa place au centre ville. Aux squares, jardins, roseraie, promenades… s’ajoutent de vastes espaces verts comme Toulboubou, le vallon du Resto ou celui de Sainte-Tréphine, arrosés par des ruisseaux.

p